12. mrt, 2017

Dimanche 12 mars 2017 ronde 7 à domicile contre Marcq et Lys ... le rendez-vous à ne pas manquer!

Le gain est une nécessité absolue pour maintenir nos chances pour la première place. Pour nos adversaires l'enjeu est le même ... donc un âpre combat s'annonce. Captain Mike a légèrement changé l'ordre des tables, principalement pour éviter qu'on ne doive jouer deux jours d’affilé avec la même couleur.

Dans l’ordre d’achèvement

Devaux Bernard (1612) – Jacky (1597) 1-0

Je sors de l’ouverture avec une position serrée.  Les blancs gardent l’initiative et je dois me battre pour assurer l’équilibre. Ça semble tenir … Après la fixation du centre et échange des Dames mon fou des cases noirs est archi-mauvais car n’a plus aucune chance de sortir de la chaine de pions. Le cavalier adverse par contre est très mobile. Mes Tours et mon Fou sont condamnés à la défense  alors que les pièces du camp blanc sont très actives. J’essaye de monter une forteresse mais mon adversaire a la possibilité de forcer la chaine de pions bloqués. Un mauvais calcul de ma part me fait entrer dans une finale perdante.  Houdini trouve encore une astuce pour préserver la nulle mais ces coups d’ordinateur sont trop difficile à déceler pour l’œil humain. Et ma première défaite depuis deux saisons que je participe aux IC en France est un fait :-( 

Marc

Peu après Marc conclut la nulle … il ne se sentait plus la force de se battre après son aventure de hier.
 

Dave

A une bonne position mais se laisse surprendre par une fourchette qui lui coûte une pièce et la partie.

Pierre

Risque de perdre une pièce mais son adversaire voit une possibilité de gagner un pion en sus et exécute un « desperado ». Son calcul semble erroné et c’est lui qui perd une pièce dans l’opération. Pierre nous ramène à 1-2 et a droit à sa bière Belge.

Mikael

Après le roque la bataille est engagé sur les lignes a et b et c’est Mike qui en sort vainqueur. 2 à 2 !  

Geert

Perd la qualité mais est compensé par  un pion libre en plus. Ca tend à la nulle jusqu’au moment où l’adversaire laisse sa Tour (non gardée) en prise. 3 à 2.

Mohammed

On commence à y croire car Mohammed semble avoir trouvé le chemin du gain avec son pion de plus! Après l’échange de la dernière pièce le gain est théorique et Mohammed finalise sans faille.  4 à 2 … le gain est acquis !

Albert

Entretemps Albert, après avoir eu l’avantage, galère pour maintenir l’équilibre et se bat pout l’honneur.  Toutefois sa Tour n’est pas de taille à arrêter deux pions liés et fort avancés et en plus supportés par leur Roi. Score final 4 à 3!