8. okt, 2016

La saison 2016-2017 démarre

Première ronde des IC en N4. La fusion des régions n'a pas eu beaucoup d'influence au niveau des déplacements pour la Ligue Hauts De France. La ligue est maintenant composé de 3 groupes et le troisième groupe regroupe exclusivement les clubs de Picardie. Notre premier match est en déplacement à Isbergues ... je vois qu'ils se sont renforçés ... tout comme nous d'alleurs. Dave Harteel (1928),Geert Danneel (1925) et Mohammed Sellah (1862) font leur entrée dans l'équipe. Maleureusement Albert et Julien ne sont pas disponibles. 

Au premier échiquier, Albert étant absent, Dave est dans une Philidor contre Josien Remy (2252F). Il domine pratiquement tout au long de la partie mais perd au temps.  Geert au 2-e échiquier joue contre Bodlet Frédéric (2010) ... une Caro-Kann.  Ca tient assez longtemps mais Geert finit par perdre. Au 3-e tableau Mohammed perd contre Faivre Joann (1918F). Manque de compétition selon Mohammed. 3 à 0 ... ça se présente mal. 😥

Mais comme prévu on devrait se ratrapper aux échiquier inférieurs ... et en effet. Au 8-e échiquier Philippe, notre président, pour son anniversaire s'offre la victoire contre Paniez Fabien (1599F). Dans un gambit dame un clouage lui fait gagner la qualité et la partie.  Au 4-e Mikael gagne contre Brunel Julien (1948F) et Marc au 5-e bat Belloc Sidonie (1817F). 3 à 3! ca va déjà mieux. 🙂

Je suis au 7-e échiquier avec les noirs contre Wiercz Sarah (1594F). Une imprécision dans l'ouverture par ma sympathique adversaire me fait gagner un pion au 10-e coup sans compensation (Houdini taxe la position -1,90!).  Tellement content de mon ouverture j'oubli de gagner une pièce en sus au 12-e coup (une simple tactique ... "remove the defender'. Tout au long de la partie mon avantage reste aux environs de -1,60. L'échange de pièces nous mène en finale cavalier et fou contre ma paire de fous et mon pion de plus, mais des pions sur les deux ailes. Ca devrait gagner mais Sarah trouve les meilleures parades et quelques coups moindres de ma part aidant mon avantage se disoud petit à petit. Je garde mon pion de plus mais la nulle est inévitable. Dommage. Reste Pierre au 6-e tableau, il est en finale avec sa dame et 4 pions conte tour et fou et 4 pions.  Il se bat fort mais doit également se résigner avec la nulle  par échec perpétuel.

le score reste donc 3 à 3 ...pas mauvais en fin de compte mais on aurait pu faire mieux. Enfin restons positifs ... mon adversaire m'offre gracieusement un verre de bulles et Marc distribue nos polos au logo du club ... quesqu'on sera beau dans nos uniformes pour les rencontres à venir. 🙂